Eden, A New Beginning


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A night for regrets?

Aller en bas 
AuteurMessage
Andrew Johnson

avatar

Nombre de messages : 1103
Age du perso : 29 ans
A Eden depuis : Toujours
Humeur : Hargneuse
Date d'inscription : 25/04/2008

• Log Book•
About Love:
Relationship:
Esprit de combativité:
200/100  (200/100)

MessageSujet: A night for regrets?   Ven 16 Mai - 20:36

La journée avait été longue, très longue. Il avait presque passé son après midi dans le désert à courir pour échapper aux rats, jusqu’à tomber sur un coin tranquille. En gros c’était la journée pour ne pas avoir de chance et le pire c’est qu’elle n’était pas finie. Peut être qu’elle s’arrangerait mais vu sa bonne étoile qui ne brille plus, les probabilités que ca arrive étaient minces. Enfin bon, il n’allait tout de même pas rester dans sa tente jusqu’à ce que le soir arrive, pour une fois qu’il était au camps autant profiter du moment et découvrir un peu mieux le monde dans lequel il vivait depuis deux ans.
Inconsciemment, il avait dû toujours vouloir s’échapper des renégats, pour les fréquenter le moins possibles mais à la base sa mission était tout autre, il ne devait pas rester le solitaire qu’il était. Peut être que s’il avait réagi dès le début, sa mission se serait écourtée et il ne serait déjà plus là… Rêvons toujours… A croire qu’on l’avait oublié enfin que Nicholas l’avait oublié.

Il fallait penser à autre chose.

Andrew sortit de sa tante et s’alluma directement une cigarette, aussitôt fait qu’un homme vint lui demander s’il n’en avait pas une pour lui, il se contenta de le regarder et de partir vers le centre du camp sans rien dire. Pas la peine de répondre à ca, il avait une tête de pigeon ou quoi ? Et s’il lui avait répondu ca, il y’aurait sûrement eu bagarre et ce n’était pas le moment d’attirer l’attention sur lui.
Il se dirigea d’abord vers le nord du camp, mais il n’y avait pas grand monde, du moins à l’extérieur, apparemment certains s’amusaient pas mal, AJ préféra ne pas savoir quels sortes de cris étaient ce. A part un presque-vieux dans assis près d’un feu, rien. Autant revenir sur ses pas, il y’avait un peu plus de monde et d’animation.

Il s’était à peine écoulé une heure, que toutes les personnes qu’il avait vu auparavant n’était plus là, chacune remplacé par une dizaine d’autres. Un coup de chance. Le camp n’était pas si vaste mais assez pour dormir en paix et ne pas entendre le raffut que faisait certains à l’autre bout du campement.
Andrew marcha à travers les divers groupes dispersés autour de feu ou de jeux. Il restait parfois pour faire semblant de regarder mais ne restait pas longtemps, les conversations étaient les mêmes que dans un bar c’est à dire le sexe, l’alcool et les insultes. Quelque part ca le faisait sourire de voir une ambiance comme celle-la, ca le changeait de cette image d’ennuis que lui dégageait les renégats depuis longtemps, et ca lui rappelait aussi la vie à Eden.

AJ continua jusqu’à atterrir devant une place, du moins un peu plus grande que les autres. Il y’avait pas mal de monde enfin au niveau de la démographie renégate soit environ une quinzaine de personnes. Il tira une dernière fois sur sa cigarette avant de faire le tour de la foule et d’intercepter une discussion qui pourrait être intéressante. Après son investigation de quelques secondes il se retrouva nez à nez avec Vanille.


J’espère que tu vas pas me sauter dessus avec un couteau cette fois ?!

Il lui adressa un sourire amusé et presque arrogant, puis regarda autour d’elle pour voir si elle était accompagnée. Manquerait plus que l’autre crétin enfin Quentin débarque.

Qu’est ce que tu fais ?

Question un peu bête mais pour quelqu’un qui manquait d’assurance comme elle, être dans un lieu aussi peuplé, paraissait assez suspect. En même temps ca ne le regardait pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A night for regrets?   Ven 16 Mai - 22:03

La journée avait été longue pour Vanille aussi, qui était restée au campement toute seule, dans sa tente. Elle avait eut une fièvre cette nuit-là et avait mal dormi, donc s'était un peu reposée le jour, quoiqu'elle n'allait toujours pas très bien. Elle devait couvrir un virus, quoi qu'elle se doutait bien que même si celui-ci était mortel, on ne s'en rendrait pas compte et que pour les autres renégats, son état de santé serait inintéressant. Le mieux qui pouvait leur arriver était probablement d'être débarassés d'elle, alors elle ne voyait pas pourquoi est-ce que les renégats pourraient bien vouloir gaspiller de leur précieux temps avec elle dans les pattes, malade en plus.
Elle avait longuement médité sur cette question, l'esprit enfiévré, le corps brûlant et trempé de sueur. Le soleil tappait fort sur sa tente, et elle fut longuement tentée de sortir mais n'y arriva pas. Elle avait trop sommeil et besoin de se reposer. Elle finit par s'endormir après un long moment, dormant mal à cause des rêves, ou plutôt des souvenirs, qui lui revenaient en tête. Tous étaient en lien ou presque avec son enfance. Son enfance. Elle pouvait presque sentir les odeurs de la maison, les hurlements de son père à son égard. Elle ressentait les coups, le voyait la menacer si elle refaisait telle ou telle chose. Elle avait l'impression lors d'un demi-sommeil qu'il se trouvait dans la tente, lui tirant sur le bras pour qu'elle cesse de se jouer dans les cheveux. Comme il l'avait déjà fait. Le mouvement avait été si brusque qu'il avait arraché la mèche de cheveux et fait crier Vanille de sorte à ce que même les voisins entendent. Ce fut lorsque son père s'apprêtait à la giffler, lui criant de la fermer qu'elle ouvrit les yeux et se réveilla en sursaut.

Il faisait sombre dehors, puisque la tente était sombre elle aussi. La jeune fille était baignée de sueur, ayant froid et chaud à la fois. Elle était terrorisée par ses cauchemards, sans savoir pourquoi ils revenaient cette nuit-là. Elle avait resserré entre ses poings la couverture et avait ramené ses jambes contre son corps, en position foetale. Elle respirait bruyamment, se demandant si elle sortirait cette nuit-là. Elle n'avait pas vu Sven depuis longtemps, mais elle était aussi beaucoup trop orgueilleuse pour retourner le voir depuis qu'il lui avait dit que ses sentiments n'étaient pas réciproques. Pourtant, ce soir, elle avait envie d'y aller. Sa présence la distrairait probablement, et peut-être que les choses avaient changé comme elle le souhaitait à chaque soir. Elle se mordilla nerveusement la lèvre, un peu calmée, rassurée que ce ne soit que des souvenirs. Que rien n'arriverait encore. Son père était mort, après tout. Il restait toujours Quentin. Elle raconterait peut-être à Sven ce qui venait de lui arriver. Il saurait, lui, si elle avait à se méfier de quoi que ce soit. Peut-être le cauchemard était-il un signe? Elle ferma les yeux et se dirigea vers l'extérieur de sa tente. Il n'y avait pas beaucoup de gens debout, puisqu'elle n'entendait pas les discussions . Mais il fallait dire aussi que sa tente se trouvait loin des autres, parce qu'elle avait préféré que les choses soient ainsi, et parce qu'elle se doutait que les renégats l'auraient repoussée de toute façon. Elle était donc restée à l'écart du groupe.

Elle allait sortir de la tente lorsqu'elle frissonna. Elle réalisa qu'elle ne portait qu'un long t-shirt et des mini-shorts de coton. Elle dormait ainsi, généralement, et elle préféra ne pas sortir ainsi. Il y avait des moustiques, ainsi que des hommes. Elle préférait toujours la première option. Elle se dirigea vers une boîte où traînaient des vêtements, pour la plupart beaucoup trop grands. Attrappant une paire de jeans déchirée et un t-shirt troué, elle faillit omettre une veste, ce qui était de la négligence si on repensait au fait qu'elle ne se sentait pas vraiment bien. Elle sortit finalement à l'extérieur, chaussée et habillée, et tenta de se faire toute petite. Plus loin que sa tente se trouvait un groupe de personnes qui étaient plutôt nombreuses. Certaines murmurèrent des propos peu sympathiques à l'égard de la jeune fille et d'autres se contentèrent de la regarder avec amusement. Vanille regardait le sol, et ce fut en ne regardant pas où elle allait qu'elle faillit foncer droit dans Andrew. Elle leva les yeux vers lui le temps d'une courte seconde, rouge écarlate, puis il lui posa une question qui devait probablement être une blague mais qu'elle ne prit pas comme tel. Elle garda les yeux au sol, honteuse, se sentant parfaitement ridicule, ne lui répondant qu'après un long moment.


"Non, je pense qu'on me l'a volé.."

Il était assez probable que ce soit le cas, puisque les vols étaient assez fréquents chez les renégats, et voler Vanille était un jeu d'enfants. On lui avait volé les choses les plus précieuses, en fait, depuis qu'elle était là. Aussi bien moralement que physiquement ou bien matériellement. Elle se mordit l'intérieur de la joue et saisit en tremblant une mèche de cheveux. Qu'est-ce qu'elle faisait? Pourquoi le lui demandait-il? Ne voyait-il donc pas qu'elle tentait de trouver un chemin pour s'éloigner de la foule? Elle ferma les yeux, le mal de tête reprenait le dessus. Elle voulait retourner à sa tente mais se doutait qu'elle n'aurait ainsi jamais la paix. Elle rouvrit les yeux et jeta un bre coup d'oeil à Andrew avant de partir droit en avant, le frôlant sans lui donner de réponse. Elle le regarda le temps d'une seconde à nouveau, et fit un faux pas avant de trébucher sous les moquements et les insultes de certains renégats qui étaient restés plus loin pour observer la scène. Elle ne voulu même pas regarder Andrew pour voir s'il riait lui aussi, trop furieuse contre elle-même. Elle retourna donc d'où elle venait, vers sa tente, mais la masse sembla vouloir l'empêcher de continuer son chemin. En effet, les renégats semblaient décidés à l'humilier encore plus, en profitant sans doute parce que Quentin n'était pas là, et elle perdit patience, se taillant un chemin entre deux d'entre eux pour repartir vers sa tente à la trombe. Arrivée plus loin, elle jetta un regard sombre à Andrew, l'air de lui reprocher d'avoir cru qu'elle était comme eux. Il ne savait pertinament pas de quoi il parlait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Johnson

avatar

Nombre de messages : 1103
Age du perso : 29 ans
A Eden depuis : Toujours
Humeur : Hargneuse
Date d'inscription : 25/04/2008

• Log Book•
About Love:
Relationship:
Esprit de combativité:
200/100  (200/100)

MessageSujet: Re: A night for regrets?   Ven 16 Mai - 22:43

Andrew aurait dû se douter qu’il mettrait du temps à décoincer la jeune femme, enfin la décoincer il entendait par là, la faire sourire même peut être rire par un grand miracle. Mais il avait oublié le temps qu’il avait mis la dernière fois avant de décrocher le premier sourire de Vanille, ce n’était pas vraiment important mais ca montrait bien l’état d’esprit dans lequel elle se trouvait et il détestait ca. Il détestait même être aussi gentil avec elle alors qu’il ne l’était avec personne réellement, c’est vrai qu’il avait pensé se servir d’elle la dernière fois qu’ils s’étaient vus mais en réfléchissant bien, AJ voyait bien qu’il ne pourrait pas lui faire du mal, quelque chose qui le pousser à la détester. Enfin même s’il avait mauvais caractère et une conscience très compliquée, il ne pouvait pas se laisser aller à ressentir ce genre de sentiment surtout aussi puéril que ca l’était.

Bref elle répondit à sa remarque ironique par une réflexion tout ce qu’il y’avait de plus sérieux, ca déconcerta un peu le jeune homme et il croisa les bras comme s’il attendait une vraie réponse. Il se doutait que c’était sûrement vrai ce qu’elle disait, à moins qu’elle ait un humour très particulier –et qu’il ne l’ai pas remarqué avant- mais plus d’explication s’imposer. Comment elle pouvait parler aussi calmement d’un vol ? Lui serait déjà aller égorger la personne qui avait fait ca ! C’est là qu’il se souvenu de ce qu’elle avait dit la dernière fois, en gros qu’elle n’était pas du tout violente, ca devait pas être facile pour survivre surtout ici, enfin c’était un choix de sa part et il fallait qu’elle l’assume.
Il sortit de ses pensées en réalisant le silence qu’il s’installa, il fut de courte durée parce que Vanille partit sans un mot, Andrew fit un pas en arrière surpris par sa réaction et la suivit du regard comme si elle était partie pour aller lui chercher quelque chose. Mais non.

Il détourna le regard d’elle pendant à peine deux secondes, pour voir si le problème ne venait pas de quelqu’un d’autre et qu’elle cherchait à fuir, c’était bien lui qu’elle fuyait. C’est là qu’il entendit un bruit sourd et des rires, il se retourna dans la direction de la jeune femme et l’aperçut à terre. C’était étrange comme tout le monde était concentré sur ca, en temps normal, une personne qui chute, quelques uns rient et ca s’arrête mais là on dirait que les autres n’attendaient que ca. AJ fit un pas en avant pour aller l’aider à se relever quand elle le fit d’elle même et se dirigea –non sans mal- vers sa tente. Bien sûr il ne put rater le regard qu’elle lui jeta, soit elle ne le regardait pas soit c’était le regard de la folle au couteau. Quelle chance ! Il poussa un long soupir en fronçant les sourcils et se dirigea vers sa tente d’un pas sûr, souhaitant qu’un des hommes vienne le provoquer pour qu’il puisse se défouler mais ce ne fut pas le cas.

AJ entra dans la tente sans invitation, elle se permettait de lui jeter de tel regard, il pouvait se permettre ce genre de chose.
Il la regarda elle était dos à lui, de toute façon, face ou dos, il ne croisait presque jamais son regard alors…Si c’était pour voir ses fesses, pourquoi pas ?! Andrew resta un moment silencieux essayant de calmer un peu la colère qu’il avait en lui mais c’était impossible.


Qu’est ce que tu fous ?


Le jeune homme passa sa main dans ses cheveux puis sur sa nuque, mouvement qu’il avait l’habitude de faire lorsqu’il était vraiment agacé et que frapper ne résolvait rien.

Pourquoi tu vas pas dehors et leur dire que tu les emmerde ? Au lieu de me regarder comme ca ! Comme si c’était de ma faute, j’y peux rien moi si t’arrives pas à marcher putain !

Andrew y était peut être aller fort cette fois mais il voulait que la jeune femme se bouge et il surtout il détestait ce genre de regard quand ce n’était pas mérité, dans le cas inverse, ca le faisait rire. Arrogance quand tu nous tiens.

Merde quoi !

Il essaya de se calmer pendant quelques secondes, la jeune femme n’avait peut être pas mérité ca mais il arriverait peut être à la faire réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A night for regrets?   Ven 16 Mai - 23:30

Elle l'avait regardé durant quelques secondes avant de s'en aller encore plus loin, jusqu'à arriver à sa tente. Elle voulait qu'on lui fiche la paix. Elle s'enferma dans l'abris de toile, entendant toujours les insultes et les gens qui parlaient sans doute contre elle. Vanille s'y était habituée, certes, mais ce genre de comportement la faisait toujours souffrir. Ses vêtements étaient recouverts de terre et elle avait déchiré son pantalon au niveau des genoux et un peu plus bas que les fesses. Elle avait quelques égratignures, comme toujours lorsqu'elle tombait, et s'était éraflée les bras avec le sable. Elle cherchait maintenant une façon de se désinfecter et fouilla dans ses affaires. Elle avait à l'habitude une gourde d'eau pleine simplement pour ces petits imprévus. Et aujourd'hui, elle ne trouvait pas la bouteille d'eau. Elle était si concentrée dans sa recherche qu'elle n'entendit pas les bruits de pas arriver en sa direction, en la direction de sa tente plutôt. Elle se mordilla la lèvre inférieure alors qu'elle enlevait son pantalon troué, frôlant la peau encore sensible, et enleva son t-shirt. Elle ne portait pas de soutien-gorge, heureusement pour elle, et ne se mit pas tout de suite à la recherche de ses vêtements pour dormir. Elle cherchait toujours au fond de la grande boîte la gourde d'eau. Elle finit par trouver celle-ci, alors qu'elle entendit derrière elle la voix d'Andrew résonner. Il lui posa sa question brusquement, en criant presque. Vanille frémit et eut comme premier réflexe de prendre sa couverture et de s'en couvrir pour se cacher de lui, malgré qu'elle était de dos.

Elle attrappa une mèche de cheveux qu'elle tortilla, ses mains tremblantes elle entortillait les cheveux blonds nerveusement. Elle ne devinait pas ses mouvements, mais s'attendait étrangement à ce qu'il la frappe. Cette attitude lui rappellait son père, son cauchemard. Elle ferma les yeux un instant, prenant une grande respiration. Elle ne lui répondit pourtant pas. Il se remit à lui parler fort et brusquement, le visage de Vanille s'assombrissait à vue d'oeil, même si elle cachait son visage. Pourquoi ne partait-il pas? Pourquoi ne voulait-il pas comprendre qu'elle ne pouvait pas faire comme lui et faire tout ce qui lui plaisait, ne comprenait-il pas qu'elle ne pouvait pas se lever et aller se montrer en face des autres sans risquer de se faire insulter ou que l'on se moque d'elle. Elle l'avait regardé ainsi pour ça, pour qu'il comprenne que les choses étaient différente. Qu'elle n'était pas comme eux. Sven avait raison, elle était différente d'eux. Et rien ni personne ne pourrait rien y changer. À moins d'un miracle, et elle n'y croyait pas. Elle aurait tant aimé y croire pourtant. Elle sentit les larmes lui monter aux yeux, mais se retint de pleurer. Il n'était pas question de pleurer ce soir. Elle ravala sa peine, comme elle le faisait si souvent, et attendit encore. Le renégat parla à nouveau, simplement pour montrer son exaspération, et Vanille hésita avant de parler, murmurant simplement :


"Je ne peux pas. Tu les as vu. Ils ne m'écouteraient pas."

Elle leva les yeux et resserra la couverture tant bien que mal pour se cacher du renégat, se retournant vers lui en lui adressant un regard impuissant.

"Je ne peux pas leur dire ça. Ils me le feraient regretter, je ne veux pas. Et ils me chasseraient. Je ne veux pas rester toute seule."

Elle avait parlé avec la même expression qu'un enfant un peu malheureux et regardait le sol de sa tente, se demandant si elle ferait mieux de s'excuser et de lui dire de partir. Il ne devait pas rester ici, elle était certaine qu'il aurait des problèmes, et elle de même pour avoir entraîné en renégat dans sa tente.

"Tu devrais partir, ils vont jaser. Vaudrait mieux pour toi qu'ils s'imaginent pas qu'on est amis, ça te nuirait."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Johnson

avatar

Nombre de messages : 1103
Age du perso : 29 ans
A Eden depuis : Toujours
Humeur : Hargneuse
Date d'inscription : 25/04/2008

• Log Book•
About Love:
Relationship:
Esprit de combativité:
200/100  (200/100)

MessageSujet: Re: A night for regrets?   Sam 17 Mai - 0:08

Il avait bien remarqué qu’elle était quelque peu plus déshabillée que tout à l’heure mais il était tellement obsédé par sa colère et ce qui se passait à l’extérieur, qu’aucune idée dérangeante n’était venu se fourrer dans son esprit, ses yeux n’étaient pas du même avis parce qu’ils ne s’étaient pas empêchés de détailler le corps de la jeune femme. Le peu de temps qu’il fut visible.
On entendit un vague murmure dans la tente et il se douta que ca venait bien d’elle, il poussa un soupir bruyant montrant bien ce qu’il pensait de ca. Ce qu’ils penseraient ? Selon lui, rien du tout, ils étaient tous comme ca, à dire « va te faire voir » ou pire, rien de plus naturel, c’était peut être pour ca que la jeune femme était si mal accepté, parce qu’elle laissait faire cette discrimination. Comment elle avait fait pour rester en vie ou au moins entière jusqu’à maintenant ? Peut être Quentin, quoi qu’il était le premier à vouloir goûter aux femmes… Il préféra éloigner cette idée de son esprit, elle l’écoeurait plus qu’autre chose. AJ ne pouvait pas s’imaginer entrain de défendre intérieurement et de s’intéressé à quelqu’un –autre que lui- et qu’il soit aussi lié avec Quentin, indirectement, ca le liait aussi à lui.

Vanille se retourna enfin vers lui, ses yeux dans ceux d’Andrew, son regard sentait le désespoir et l’impuissance à deux kilomètres à la ronde, il ne put s’empêcher de froncer les sourcils, il avait horreur de voir ce genre de réaction. De voir les personnes abandonner, à part quand il s’agissait de ses adversaires, et contrairement à ce qu’on aurai pu croire vu sa mission, elle ne l’était pas.
Elle avait donc peur de rester toute seule et c’était pour ca qu’elle acceptait ce genre de moquerie de comportement ? Andrew aurait préféré mourir plutôt que d’être forcer rester à supporter ca, enfin d’un autre coté il aimait la solitude naturellement et pouvait très bien se passer d’un entourage humain. Il finit par détourner son regard du sien comme pour jeter un coup d’œil dehors alors que la tente était fermée. Il se foutait de ce que les autres pensaient, dans un moins, ils auront déjà oublié puis si quelqu’un avait quelque chose à lui, il se ferait un plaisir de l’écouter de lui répondre…A sa façon.
Andrew avait noté un mot qu’elle avait dit « ami », c’est un mot qu’il n’avait plus entendu depuis presque deux ans, enfin dans le sens négatif, c’est sûr que pour lui rappeler qu’il était un traître, il l’entendait souvent.


Je m’en fou. Si t’as envie que je parte, t’as qu’a me le dire !

Il haussa les épaules en faisant non de la tête, exaspéré par ce genre de remarque et revint enfin à ses yeux. Cette fois il avait l’impression de parler à un mur, qu’elle se fichait de ce qu’il pouvait bien lui dire et que c’était plus les remarques qu’il y’a avait dehors qui l’atteignait.
Peut-être qu’elle n’aurait pas le courage de lui dire de partir mais au moins il lui donner l’opportunité de le faire et même si elle lui disait, elle devra attendre qu’il ait fini de parler pour capituler et s’en aller.


T’es pas seule !

Bon c’est vrai il n’était pas la meilleure personne pour veiller sur quelqu’un mais il servait, des fois mais vraiment des fois, à quelque chose quand il oubliait son égoïsme. En tout cas ce n’était pas ca qu’il allait lui dire, déjà qu’il se trouvait beaucoup trop gentil avec elle alors si c’était pour faire dans la caricature niaise du protecteur, non merci.

Y’a Quentin.
Même si je ne sais pas pourquoi il bouge pas son cul pour dire quelque chose et faire en sorte que les autres se la ferme et te laisse tranquille !


Sous la colère, il n’avait pas réfléchit, peut être qu’il aurait dû modérer ses propos ou carrément ne rien dire, comment pouvait il oublier qu’ils étaient proches ou au moins qu’ils se connaissaient ? Tout le monde dans le camp le connaissait de vue mais tout le monde ne pouvait pas dire qu’il le connaissait comme elle lui avait dit la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A night for regrets?   Sam 17 Mai - 0:44

Elle le regardait avec ce même regard triste depuis tout à l'heure, mais ça ne semblait pas vraiment affecter Andrew, et elle ne fit rien contre ça non plus. Il lui dit brusquement qu'il s'en foutait, et Vanille baissa les yeux, se sentant triste mais n'y faisant rien. Elle n'aurait pas le courage de lui dire de foutre le camp. En fait, le voulait-elle vraiment? Non, elle aimait bien qu'il reste, même s'il était brusque et un peu méchant. Au moins, elle avait de la compagnie, et il ne l'insultait pas ni ne l'humiliait comme les autres renégats. Elle resserra ses jambes contre elle et s'appuya contre la boîte qui contenait ses effets personnels. Elle retroussa légèrement la couverture, découvrant jusqu'à ses genoux pour enlever du sable qui s'était précédemment immiscé dans ses vêtements. Elle se mordit la lèvre inférieure avant de remettre en place la couverture, pudique, et elle attendit un instant en silence, ne voulant rien dire, de peur de mettre Andrew en colère. Elle était sur la défensive encore, savait qu'il pourrait s'énerver comme tout le monde s'énervait toujours, tout le monde sauf Sven. Elle ferma les yeux, et les paroles d'Andrew la surprirent. Elle se demandait bien ce qu'il voulait dire par là. Elle n'était pas seule? Comment devait-elle y croire?

"Je suis seule, ne me dis pas que tu les as pas vu."[/i]

Elle avait ouvert les yeux et le dévisageait maintenant avec horreur, comme s'il venait de lui annoncer la pire catastrophe du monde. Elle l'écouta terminer et frissonna en entendant prononcer le nom du chef des Renégats. Pourquoi est-ce qu'il faisait parti de cette histoire? Que venait faire Quentin dans le portrait? Il n'avait pas à la protéger, malgré ce que semblait s'imaginer Andrew. Elle baissa les yeux et murmura, à nouveau:

"Quentin n'a pas à se mêler de ça."

Elle gardait le regard baissé et resserra sa serviette contre son corps, s'attendant à une nouvelle crise de colère de la part d'Andrew. Elle n'avait pas passé de commentaire à propos de ce qu'il semblait penser du chef des renégats, en fait, elle s'en moquait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Johnson

avatar

Nombre de messages : 1103
Age du perso : 29 ans
A Eden depuis : Toujours
Humeur : Hargneuse
Date d'inscription : 25/04/2008

• Log Book•
About Love:
Relationship:
Esprit de combativité:
200/100  (200/100)

MessageSujet: Re: A night for regrets?   Sam 17 Mai - 1:25

Si Vanille avait rejoint les renégats c’est bien que quelqu’un l’avait incité, que quelqu’un lui en avait parlé, elle n’était pas arrivée ici comme par enchantement. Elle ne pouvait pas être aussi seule qu’elle le disait à moins que cette personne soit Quentin. Dans ce cas, il était la seule personne –qu’elle ait mentionné- à avoir un quelconque lien avec elle. AJ avait bien vu ce qui c’était passé dehors mais en restant ici à ne rien faire et se lamenter sur son sort, elle n’arrangeait rien, pour le moment il préférait éviter de lui dire, il en avait déjà fait assez pour les minutes précédentes.
Elle en vint à Quentin et lui dit doucement, qu’il n’avait rien à faire dans cette histoire, Andrew pensait tout le contraire, la dernière fois dans la forêt il lui avait dit qu’elle était avec lui, c’est vrai qu’il n’avait pas su comment comprendre ca mais d’une manière ou d’une autre ca signifiait un lien étroit avec lui. Un lien, peu importe le genre, il y’avait un échange, comme il était le chef, il se devait de la protégé, surtout que ce n’était pas trop dur.
Le jeune homme se contenta de regarder le sol et laisser un léger grognement apparaître dans sa gorge, son mécontentement ne faisait qu’augmenter mais il ne pouvait pas laisser sa colère augmenter sinon, ca finirait en combat et un combat inégal, en plus ca n’aurait vraiment servit à rien.

AJ releva la tête, le visage fermé, lui qui avait si l’habitude de restait stoïque, s’était complètement lâché depuis son entrée dans la tente. Maintenant c’était le calme plat, il ne disait plus rien, il laissait le silence s’installait sans aucune gêne, il était dans ses pensées. Il fit quelques pas pour faire demi-tour et se retrouva face à la sortie de la tente, il en avait marre de parler à un mur mais en même temps s’il partait, il était comme elle, à fuir devant les problèmes même si ca ne le concernait pas et il ne devrait pas s’impliquer.
Andrew leva les yeux au ciel en poussant à nouveau un soupir et revint face à elle avant de se rapprocher. On aurait pu croire qu’il allait la tuer mais pour tirer un coup de feu il n’avait pas besoin d’être aussi prêt, à moins qu’il trouve un malin plaisir à tuer en étranglant… Bref il arriva devant elle et s’accroupit.


Fais pas chier !

Dit-il alors que le jeune femme n’avait même pas prononcé un mot mais AJ se trouvait dans une situations tellement embarassante et tellement en désaccord avec lui même qu’il n’aurait pas supporté un seul commentaire même venant d’elle. Sans douceur, il remonta sa couette, prit son mollet pour qu’elle pose son pied sur son genoux pour qu’il puisse regarder le sien.

Ca va c’est rien.

Il imbiba le t-shirt qu’elle portait tout à l’heure avec de l’eau, se fichant bien si ca la contrarié ou non et enleva doucement le peu de sang et le reste de sable qu’il y’avait. Pas la peine d’en faire une histoire mais Andrew n’avait pas défroncé les sourcils, il était contrarié par elle et par ce qu’il faisait. C’est vrai qu’il avait trouvé l’occasion de lui montrer à quoi pouvait servir les gens en faisant ca mais franchement, l’envie de mourir sur le champ était assez oppressante. Il jeta le t-shirt un peu plus loin et se releva face à elle.

Si tu dis à qui que ce soit ce qui vient de se passer, je te tue de mes mains !

AJ resta sérieux pendant quelques secondes avant d’enfin esquisser un sourire. Toujours en colère même à lui fallait pas trop lui demander de décrocher un quelconque rire ou sourire. Les rôles étaient presque inversés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A night for regrets?   Sam 17 Mai - 6:54

Les yeux mi-clos, la tête baissée, elle attendait qu'il sorte de la tente, ou qu'il fasse un geste quelconque. Elle se moquait bien de ce qu'il pourrait faire, mais elle avait tout de même envie de savoir ce qui se passerait ensuite Une chose était certaine, ce ne serait pas elle qui prendrait la parole d'abord. Elle releva rapidement la tête pour voir ce qui se passait, jettant un regard furtif à celui qui s'était immiscé dans sa tente sans le lui demander. Alors qu'elle l'observait, il se dirigeait vers la sortie de la tente. Elle se demandait s'il sortirait. Dans un sens, ça ne lui faisait ni chaud ni froid, et elle se moquait bien qu'il reste ou pas, elle voulait simplement pouvoir nettoyer ses égratignures. Vanille en vint à croire qu'il réfléchissait et qu'il finirait par partir, alors elle se mit à la recherche à nouveau de son pyjama pour se changer. Elle le retrouva mais alors qu'elle allait vérifier s'il était parti, elle vit Andrew lever les yeux au ciel et soupirer. Il semblait finalement vouloir rester, puisqu'il se dirigea vers elle. Elle envoya valser ses vêtements sur son lit de fortune alors qu'AJ se dirigeait vers elle. Elle aurait préféré qu'il parte qu'il reste aussi près d'elle. Elle n'aimait en général pas la proximité des gens, et elle avait l'impression qu'il avait envie de la tuer. S'il en avait tant envie, dans un sens, il pouvait le faire. Ce serait peut-être mieux ainsi, si on y pensait bien. Elle ferma les yeux en attendant le verdict final. Qu'allait-il donc se passer ensuite?

Il s'était accroupi devant elle, Vanille avait eu le réflexe de se coller un peu plus à la boîte. Il lui demanda de la fermer, sans doute, par la brusquesse de son commentaire, et elle se tut de peur qu'il la frappe ou quoi que ce soit. Elle ne voulait certainement pas se faire ammocher parce qu'elle avait fait la bêtise de ne pas lui dire de foutre le camp. Elle frémit lorsqu'il remonta la couverture, saisissant sa jambe pour pouvoir mieux l'observer. Pourquoi faisait-il ça? Elle pouvait très bien nettoyer ses blessures toute seule, elle n'avait pas besoin de lui. Il prit le t-shirt qu'elle portait encore quelques minutes plus tôt et attrappa la gourde qui d'ailleurs sortait de nulle part, puisqu'elle ne l'avait jamais trouvée plus tôt. Il vérifia ses blessures et lui dit que ce n'était rien. Pourquoi devait-il la rassurer, elle le savait très bien elle-même, qu'elle n'avait rien. Vanille était plutôt offusquée qu'il la prenne pour une incompétente. Elle était faible pour bien des choses mais en ce qui avait attrait à se soigner, elle était capable de le faire. Aux nombreux coups qu'elle avait reçue petite, elle était habituée à le faire. Elle chassa ses pensées pour regarder AJ. Il imbibait le t-shirt d'eau et nettoya les égratignures et le sable. Pourquoi se donner tant de peine pour elle? Elle ne comprenait pas et le regardait, un air interrogateur au visage. Il fronçait les sourcils, l'air en colère. Si le fait de l'aider le fâchait, alors pourquoi continuait-il ses gestes?

Elle le regarda se relever et jetter le t-shirt détrempé plus loin dans la tente. Elle fut tentée de se lever pour aller le ramasser et l'étendre sur une lampe ou quelconque truc pour que celui-ci sèche, mais resta assise. AJ lui disait quelque chose qui retint son attention. Étrange, mais elle avait presque pu prévoir une telle réaction. Il était rare que l'on puisse l'apprécier un tout petit peu, tout de même. Et si on tentait d'être gentil, il fallait être logique, on ne voudrait pas le dire à personne. Après tout, c'était stupide de venir en aide à Vanille. Particulièrement parce qu'elle a usé de sa stupidité pour se blesser. Elle cligna des yeux, ne voulant pas montrer à quel point la phrase la décevait, mais acquieça finalement, lui répondant ensuite de façon franche, son regard rencontrant un instant celui d'Andrew qui souriait légèrement.


"De toute façon, qui voudrait me croire?"

Elle baissa les yeux, sachant très bien qu'il n'aurait aucune réponse à lui donner. Elle le savait, puisqu'elle non plus n'aurait trouvé aucune réponse, ou peut-être que oui, peut-être une seule personne l'aurait-elle crue. Sven l'aurait crue, elle en était persuadée. Elle se mordit la lèvre inférieure et une de ses mains lâcha la couverture pour tortiller une mèche de cheveux, le visage du norvégien lui revenant en tête. Elle regarda une nouvelle fois Andrew, avant de lui dire, d'une toute petite voix:

"Merci pour mes égratignures. J'aurais pu le faire moi-même, mais c'est gentil."

Elle se tut un moment pour prendre un instant de réflexion. Elle n'avait pas vraiment envie de se changer tout de suite, elle était plutôt bien enfouie dans sa couverture, quoi que la position collée contre la boîte n'était pas des plus agréables. Elle soupira, ayant envie de dire quelque chose, mais n'osant pas. Après tout, il n'avait pas à connaître toute sa vie de fond en comble. Mais il avait semblé s'intéresser à Quentin. Elle n'avait rien d'intéressant à fournir comme informations, certes, mais elle avait envie simplement de lui expliquer qu'est-ce qu'elle fichait parmis les renégats. Elle finit après quelques hésitations par le regarder dans les yeux pour attirer son attention puis elle baissa les yeux, parlant quand même assez fort, ne se gênant pas, chose assez rare.

"Pour répondre à ta question de tout à l'heure, la raison pour laquelle Quentin 'ne bouge pas son cul' comme tu dis, c'est qu'il s'en fiche bien. Je ne sais même pas s'il se rappelle de mon prénom, tu sais. Ça peut paraître idiot, pourtant c'est vrai. Je suis toute seule ici, mais il y a des gens autour. Ça fait moins peur que d'être totalement seule. Au moins, ici, je peux éviter de me battre, quelqu'un le fera volontier à ma place. C'est pas comme si j'étais dans la forêt. Parce que je sais qu'ici, j'ai qu'à faire semblant de ne pas exister et ça va aller mieux. Bien sûr les gens ne m'aiment pas, se foutent de moi et m'humilient un peu, mais j'ai pas le choix. J'ai pas trouvé d'autre option."

Elle sentait la couverture qui glissait, alors elle la remontait, la resserrant contre son corps. Elle commençait à être légèrement inconfortable, et elle hésita un moment avant de demander à AJ, d'une voix mal assurée:

"Dis, ça t'ennuierait de te retourner un instant? Juste pour me changer.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Johnson

avatar

Nombre de messages : 1103
Age du perso : 29 ans
A Eden depuis : Toujours
Humeur : Hargneuse
Date d'inscription : 25/04/2008

• Log Book•
About Love:
Relationship:
Esprit de combativité:
200/100  (200/100)

MessageSujet: Re: A night for regrets?   Sam 17 Mai - 14:22

Andrew croisa le regard de la jeune femme à sa dernière remarque, encore une fois, aucun sourire, contrairement à ce qu’elle pensait, ce qu’il avait dit n’était pas du tout sincère enfin si à moitié. Il préférait que personne ne le sache simplement parce qu’il n’était pas ce genre de mec et ne voulait surtout pas le devenir, ca n’avait rien à avoir avec qui était Vanille, si ca avait la première fille qu’il croisait au camp, les choses auraient été pareilles, à la différence qu’elle aurait peut être mieux compris ce qu’il voulait dire. Peu importe, s’il commençait à s’expliquer sur chacun des mots qui sortaient de sa bouche, demain matin il était encore là.
En entendant son remerciement, AJ jeta un œil sur le coté comme pour l’ignorer, pour lui il ne s’était rien passé et surtout il ne voulait plus entendre parlé, par contre la suite lui déplut un peu, il ne retint pas son léger soupir. Elle n’avait pas l’air de se rendre combien ca lui coûtait d’avoir fait ce geste, sa fierté en prenait un sacré coup et voilà qu’elle le rabaisse encore plus en lui disant qu’elle aurait pu le faire. Bien sûr qu’elle aurait pu mais ce n’était pas une raison pour lui rappeler.
Le jeune homme resta à fixer le fond de la tente, voulant lui trouver une bonne excuse à son comportement et aussi au sien mais rien ne vint mis à part sa phrase qui résonnée dans sa tête, heureusement pour lui elle changea vite de sujet, un sujet tout aussi houleux mais qui allait éclaircir beaucoup d’interrogation. Andrew tourna la tête vers elle pour l’écouter parler à propos de Quentin…
Tout ce qu’il avait pu imaginer comme lien entre les deux renégats étaient totalement faux enfin selon le point de vue de Vanille, fallait il encore que ca soit vrai. Ca devait l’être. Il y’a quelques jours il pensait encore qu’elle exagérait sur le comportement des autres avec elle mais ce soir il en avait eu la preuve. Il se contenta de se taire, tout ce qu’il avait dit tout à l’heure, paraissait faux maintenant, c’est sûr que connaître de loin une personne ne nous oblige pas du tout à la défendre. La voix de la jeune femme le fit se réveiller un peu, elle lui posa une question qui l’étonna un peu sur le coup mais en regardant la jeune femme de bas en haut, il réagit qu’elle portait sa couverture et que c’était possible qu’elle veuille se changer.


Euh non.

Andrew s’écarta puis se mit dos à elle comme elle lui avait demandé. Il glissa ses mains dans ses poches et fixa la paroi de la tente en face de lui. Tout était si compliqué quand on ne pouvait pas se battre pour se donner raison et encore plus quand il s’agissait d’une autre personne, il avait oublié ce que c’était de parler avec quelqu’un enfin sérieusement et de pouvoir s’inquiéter de ce qui lui arrive.

Moi je t’aime bien.

C’était sorti comme ca, sans rien d’autres. Seulement il repensait à ce qu’elle lui avait dit plutôt comme quoi personne ne l’aimait. Si lui était là c’est qu’il avait un minimum d’affection pour elle, en disant ca elle n’avait pas eu l’air de le prendre en compte. Andrew était peut être trop égocentrique mais en tout cas, ca le blessé surtout après ce à quoi il s’était rabaissé.

Enfin bon si tu préfères te terrer dans ta tente, c’est ton choix. Après tout c’est sympas ici !

Il regarda autour de lui sans pour autant se retourner vers la jeune femme, c’était une tente basique et son argument sentait l’ironie mais en même temps aucune tente dans le camp ne pouvait être vraiment confortable.

Puis si tu veux vraiment éviter tout lien avec l’extérieur, je comprend pas pourquoi tu m’as parlé, que tu déshabilles derrière moi sans avoir peur que je me retourner pour en profiter ou même que t’ais accepter que je pose la main sur toi !

AJ poussa un nouveau un soupir, à croire que ce soit c’était la soirée de la respiration, bref c’est juste que même quand elle se voulait franche avec lui et qu’elle lui donnait des réponses, ca l’énervait tout de même. Son comportement était déplacé et ne servait à rien. Il ne pouvait pas supporter de voir quelqu’un ne pas se battre et se laisser marcher dessus d’une telle façon, le problème ne venait pas que d’eux mais aussi d’elle.
Il n’avait rien de différent, de ceux de l’extérieur mis à part son sens de l’humour un peu plus développé qu’eux mais en même temps ce n’était pas trop dur. A croire qu’il n’y avait que des crétins dehors, à se demander comment Eden ne les avait pas encore anéantis, c’est mauvais pour son ego d’ancien traqueur de se demander ca.



Bordel…


Il shoota dans une pierre imaginaire au sol, ca lui donnait un peu l’air d’un gamin qui n’avait pas eu ce qu’il voulait et qui faisait une crise. C’était presque ca en fait. Andrew n’arrivait pas à avoir raison et à lui faire comprendre ce qu’il pensait, rien de plus frustrant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A night for regrets?   Dim 18 Mai - 7:01

La jeune femme ferma les yeux, attendant une réponse, resserrant la couverture. Elle avait l'impression qu'il allait refuser de la laisser se changer, à la lenteur de sa réponse, mais lorsqu'il lui répondit enfin que ça ne lui dérangeait pas, qu'elle pouvait se changer, elle ouvrit les yeux et attendit qu'il se retourne pour attrapper les mini-shorts de tissu et le chandail trop grand pour elle qui lui tombait à la mi-cuisse. Les vêtements étaient vieux et pas mal usés, on le devinait au tissu blanc qui se faisait de plus en plus transparant avec le temps mais ça ne semblait pas trop déranger Vanille qui continuait de le porter. Elle venait de terminer de revêtir le long chandail et attrappait les mini-shorts pour se rhabiller lorsque Andrew prit la parole, ses mots la glaçant. Elle était à la fois insultée, surprise et gênée des paroles. Insultée parce qu'il ne la connaissait pas et la prenait certainement en pitié, surprise parce qu'elle ne s'attendait pas à ce genre de paroles à son égard, personne n'était jamais gentil comme ça mis à part Sven, mais c'était une autre histoire. Que devait-elle lui répondre, maintenant? Elle ne savait pas, en fait elle ne croyait pas qu'il s'attendait à une réponse alors elle se contenta d'enfiler les mini-shorts et de le regarder observer ailleurs, vérifiant et testant pour voir s'il oserait se retourner.
Il passa un commentaire et elle possa un petit soupire qui se voulait amusé. Elle sentait bien l'ironie et le sarcasme dans les paroles d'Andrew, mais ne rétorqua rien. Il n'avait pas vraiment tord, en fait, et se tapir dans sa tente n'arrangerait rien. Mais elle était beaucoup trop terrorisée à l'idée de sortir, s'imaginant toujours narguée et insultée comme à l'habitude pour vouloir prendre les choses en main, alors elle ne dit rien, l'observant alors qu'il était toujours dos à elle. Elle allait lui dire qu'il pouvait se retourner, d'ailleurs, puisqu'il avait passé le test. Il ne s'était toujours pas retourné. Mais il reprit une nouvelle fois la parole, assombrissant le regard de Vanille qui était quelques instants plus tôt un peu plus clair. Il n'avait toujours pas tord, et les remarques qu'il lui faisait la firent réaliser qu'elle était imprudente de l'avoir laissé entrer dans sa tente, et aussi qu'elle n'avait aucune explication valable à lui donner sur les raisons pour lesquelles elle lui avait répondu, ni pourquoi elle l'avait laissé nettoyer ses blessures, et le pire était qu'elle s'était effectivement changé derrière lui sans qu'il ne se retourne, mais elle n'avait pas vraiment pensé au fait qu'il aurait pu tenter une approche. Ce genre de choses étaient bien loin de son esprit à ce moment-là.

Il soupira, elle soupira elle aussi. Elle se mordit la lèvre inférieure avant de se diriger vers son lit, s'y asseyant, attrappant la couverture pour cacher les cicatrices visibles à l'intérieur de ses cuisses. Elle préférait ne pas s'en vanter, ni ne les montrer. On pourrait dire que c'était un complexe chez elle, mais en fait c'était plutôt qu'elle ne voulait pas donner d'explications sur leur provenance ; son père. Elle prit une mèche de cheveux et observa AJ, pensive. Après un long moment de silence et d'hésitation, elle lui dit tout simplement, doucement:


"Peut-être que j'ai rien fais parce que tu agissais différament que les autres. Je sais pas, en fait."

Elle le regardait toujours, mais pas dans les yeux, puis baissa les yeux un petit instant. Elle hésitait toujours, elle avait quelque chose derrière la tête. Bien entendu, son geste se voulait parfaitement innocent mais elle craignait qu'il s'imagine des choses si elle parlait. On ne pouvait jamais savoir avec des hommes, après tout, et elle se doutait bien qu'Andrew pourrait avoir les mêmes idées tordues que les autres s'il entendait sa question. Elle prit une grande respiration et se mordilla la lèvre inférieure avant de lui demander, timidement, tout en ramenant ses jambes vers elle et pointant le bout du lit de fortune:

"Tu veux t'assoir?"

Bien entendu, elle espérait qu'il voudrait, et sans savoir pourquoi elle espérait qu'il ne partirait pas tout de suite. Elle aimait bien sa présence, et elle avait bien envie finalement de savoir ce qu'il voulait précédemment dire par le fait qu'il "l'aimait bien" . Après tout, il ne la connaissait pas du tout, ou peut-être légèrement, par l'entremise des conversations, mais elle n'était pas vraiment le genre de fille à se faire des idées. Elle voulait simplement mettre les choses au clair, qu'elle ne voulait pas qu'on la prenne en pitié car ce n'était pas son genre (ou juste un petit peu) et elle espérait aussi qu'il ne disait pas cela uniquement par pitié. On avait rarement de la considération pour elle. Il serait la seconde personne à "l'aimer bien" au campement. La première ne comptait pourtant pas réellement, pour être honnête. Elle ramena ses jambes à elle, un peu plus collées contre son corps, et ferma les yeux en soupirant. Elle appuya son menton sur ses genoux, ne tenant pas compte qu'elle était blessée. Elle balaya la tente du regard et ses yeux se posèrent sur Andrew, à nouveau. Elle prit une grande respiration et lui demanda, prenant son courage à deux mains :

"Et hum.. Je sais que ça peut paraître débile comme question, mais... C'est quoi, pour toi, aimer bien?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Johnson

avatar

Nombre de messages : 1103
Age du perso : 29 ans
A Eden depuis : Toujours
Humeur : Hargneuse
Date d'inscription : 25/04/2008

• Log Book•
About Love:
Relationship:
Esprit de combativité:
200/100  (200/100)

MessageSujet: Re: A night for regrets?   Dim 18 Mai - 17:07

Andrew entendit la voix de la jeune femme qui avait changé de place depuis tout à l’heure, il en conclut qu’elle devait avoir fini de se changer. Il tourna la tête vers elle pour constater qu’elle s’était bien changé, son corps suivit peu de temps après. Pour lui rien n’avait changé dans son apparence, toujours caché par sa couverture, elle lui faisait pensé à un gosse dans Snoopy, qui trimballait toujours sa couverture derrière lui. Snoopy était bien loin derrière et ce n’était pas le moment pour penser à son enfance.
Il réagit enfin aux propos de Vanille, c’était à la fois rassurant et pas du tout, au moins il n’était pas comme ceux de dehors, ceux qu’il détestait tant mais il ne devait pas oublié qu’il était là pour s’intégrer et se différencier n’était pas la meilleure chose pour y’arriver. Maintenant ce n’était que son interlocutrice qui pensait ca, il avait déjà eu l’occasion de parler rapidement avec les autres et jamais il ne lui avait fait une réflexion –aussi claire- sur sa différence de comportement. AJ préféra ne rien dire, elle ne répondait pas à sa question parce qu’elle ne le savait pas elle même et lui ne pouvait pas répondre à sa remarque de risque de s’enfoncer soit auprès d’elle et soit auprès des renégats, sa confiance en elle était limitée pour le moment, il ne pouvait plus se permettre ce genre d’erreur.

Andrew baissa les yeux un moment pour réfléchir librement à ce qu’elle venait de lui annoncer mais son intention fut vite détourner par une question. Il la regarda puis le lit, c’est sûr que la première chose qui lui venu à l’esprit ne fut pas du genre catholique, ca devait sûrement être un réflexe d’homme. Peu importe ce qu’elle pensait en lui proposant ca, il ne pouvait pas accepter parce que de un, il voulait continuer à contrôler ses pulsions et ne pas les tenter et de deux parce qu’il était sûr qu’il allait bientôt partir.


Ca ira, je préfère rester debout.

Il lui adressa un rapide sourire, il savait que sa réponse était un peu stupide mais il valait mieux ca. Il avait déjà eu des idées lui traversant la tête au sujet de Vanille, autant qu’à Eden, il ne se serait pas gêner pour faire en sorte que ses idées se réalisent qu’ici ce n’était pas la même chose.
Andrew croyait déjà être gêné en refusant sa proposition, il ne s’attendait pas du tout à ce qu’elle lui demande des explications sur ce qu’il avait dit précédemment. Elle qui manquait d’assurance et qui osait difficilement parler avec les gens et là il se prenait sa question en pleine figure. Le jeune homme resta figer, il n’avait peur de rien mis à part de tout ce qui concernait les relations humaines, c’était là son point faible et que quelqu’un lui pose une question, aussi banale qu’elle pouvait être pour une autre personne, il était déjà totalement déstabilisé. A ce moment il ne regretta pas d’avoir refuser son offre de venir s’asseoir en face d’elle, de loin les choses étaient un peu plus faciles à gérer.
Il se rendit compte qu’il la fixait stupidement et détourna le regard pour regarder la sortie avant de revenir à elle avec un air un peu plus sûr de lui. Andrew lâcha un sourire un peu coincé en se caressant la nuque.


Drôle de question en fait !

Il pensait, bien sûr, ce qu’il avait dit mais de là à devoir l’expliquer c’était vraiment compliquer. La sortie était toujours une possibilité mais partir comme ca, sans donner de réponse était encore pire. Dans ce genre de moment, il souhaitait qu’une attaque de traqueur mobilise l’attention de tous les renégats et qu’il puisse s’enfuir sans donner un mot d’explication, mais ce genre de « sauver par le gong » n’arrivait jamais à lui.

Aimer bien, c’est avoir de l’affection pour quelqu’un, enfin je crois.

Waouh, ca faisait bizarre, cette sensation au niveau du visage, il était entrain de rougir ! Heureusement pour lui et sa fierté, il faisait trop sombre pour le voir.
Non mais pourquoi elle lui posait une question pareille, AJ ne savait même plus ou se mettre et aurait bien eu envie de se claquer la tête contre le mur pour avoir dit une chose pareille plutôt, il aurait mieux fait de se la fermer. Maintenant c’était trop tard et il fallait vraiment qu’il passe à autre chose avant de se ridiculiser totalement même s’il était bien parti.


Je pense que je ferai mieux d’y aller, tu dois être fatigué et tout, enfin bref !

Même ses mots le lâchaient et le dénonçaient sur le manque d’assurance qu’il avait en ce moment.
Il tourna la tête, faisant semblant de regarder quelque chose au sol et respira un bon coup, il fronça les sourcils et reprit le dessus sur lui même du moins en apparence. Andrew revint au visage de Vanille avec plus de confiance enfin il essayait…pour l’instant c’était mal parti. C’était encore pire de se rendre compte que les rôles étaient presque inversé, pour une fois c’était elle qui le mettait vraiment dans l’embarras et lui ne savait plus quoi faire ni quoi dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A night for regrets?   Lun 19 Mai - 8:25

Sa proposition sembla lui prendre un long moment de réflexion, puisqu'Andrew la regarda, puis regarda le lit. Comme si c'était si complexe de dire oui ou non. Elle n'avait pas d'idées en tête, pour tout dire, et avait demandé à ce qu'il vienne s'assoir des plus innocemment, sans véritablement penser à ce qu'il pourrait s'imaginer par ce genre de proposition. Il était évident pourtant que bien des hommes en sa situation ne se seraient pas privés et auraient certainement pris l'invitation pour autre chose qu'une simple place pour s'installer.
Elle acquieça tout de même poliment lorsqu'il refusa sa proposition et lui rendit discrètement son sourire lorsqu'il lui sourit rapidement, replaçant une mèche de cheveux embarassante derrière son oreille. Elle regarda furtivement Andrew et se mit à jouer avec un fil de la couverture qui semblait provenir d'une maille quelconque, elle ne saurait dire. Elle se mordit l'intérieur de la lèvre, regardant son lit, un peu gênée et se demandant pourquoi il avait refusé. Peut-être ne voulait-il pas trop s'approcher d'elle parce qu'il la trouvait bizarre, peut-être parce qu'il avait peur qu'on vienne à le surprendre avec elle. Elle ne pouvait le dire, mais elle avait le présentiment que ce n'était pas par respect pour elle. Mais il fallait dire que lorsqu'on voyait le mal partout comme elle, il était assez simple de s'imaginer des choses aussi mauvaises.

Puis était venue sa question. Elle avait bien entendu posé celle-ci sans se douter de l'impact qu'elle aurait sur Andrew qui sembla se figer, comme s'il s'était glacé ou quoi que ce soit. Elle se sentit observée, mais elle ne trouvait pas vraiment son regard stupide, plutôt interloqué. Mais encore une fois, elle en fit abstraction et le regarda innocemment, attendant qu'il lui réponde. Elle n'était pas pressée, elle avait toute la nuit pour tout dire, puisqu'elle n'était pas très fatiguée contrairement à ce qu'il lui répondrait quelques minutes plus tard. En effet, il détourna le regard, chose qu'elle-même faisait assez souvent lorsqu'elle ne trouvait pas de réponse et lorsqu'il regarda la sortie elle tenta de ne pas avoir l'air déçue. Elle se doutait qu'il voudrait sortir bientôt, particulièrement lorsqu'il passa sa main sur sa nuque. Elle avait compris, malgré son manque de perspicacité, qu'il faisait souvent ce geste lorsque les choses n'étaient pas vraiment dans son contrôle ou lorsqu'il réfléchissait. Ça avait son charme, dans un sens. Elle fronça les sourcils et regarda à nouveau la couverture. Il se mit à parler et elle l'écouta vaguement, elle rougit à sa remarque, embarassée. Il n'avait pas tord, sa question était en effet étrange, mais c'était Vanille, et Vanille n'était pas vraiment la personne la plus normale du monde, entendons nous là-dessus.

Il répondit finalement à sa question et elle esquissa un minuscule sourire amusé à sa réponse. Amusée? Heureuse? On n'aurait pu le déterminer, en fait. Elle sourit simplement, ne regardant pas Andrew et ne remarquant pas la couleur de son visage qui avait tourné au rouge. La noirceur cachait tout, et de cette façon on ne pouvait pas non plus déceler le sourire sur son visage, à moins d'avoir une vision plutôt excellante. Elle se contentait d'attendre, patiemment, n'osant pas parler de peur de sortir quelque chose de totalement stupide et insensé, et elle tourna finalement son visage vers Andrew pour le regarder, se détachant de son sourire avec difficulté. Ce fut précisément lorsqu'elle se tourna vers lui qu'il prit la parole, parlant rapidement, comme s'il devait se débarasser d'une lourde tâche. Le même ton qu'elle lorsqu'elle avait dévoilé son secret à Sven. C'était probablement parce qu'il voulait rapidement se débarasser d'elle, qu'il parlait rapidement, puisqu'il regarda ailleurs tout de suite après, se détachant de son regard. Étrangement, Vanille n'avait jamais été plus calme. Elle le regarda simplement faire avant de baisser la tête au sol elle aussi, et de lever la tête pour le regarder. Il ne semblait pas très à l'aise, et pour une fois c'était elle qui se sentait pour le moins normale. Elle se mordit la lèvre inférieure et tortilla une mèche de cheveux entre ses doigts avant de déclarer avec douceur:


"Je ne suis pas particulièrement fatiguée, mais je ne te retiens pas, tu sais. Tu peux partir, ça ne me dérange pas. J'peux comprendre."

Elle sourit légèrement. Le changement de comportement était radical, comme Vanille l'était souvent. Elle regardait Andrew, sans croiser son regard, se contentant de détailler son visage comme si elle tentait de le mémoriser. Elle cligna finalement des yeux après quelques secondes, se sentant stupide de le fixer comme ça, puis baissa les yeux, rougissant à son tour, paraissant un peu stupide. Une pensée lui passa par la tête et elle hésita avant de parler. Elle s'était simplement rappelé leur première rencontre, où il lui avait proposé de lui donner en quelque sorte des 'cours' pour se battre au couteau. Elle avait d'abord rejetté l'offre, mais elle commençait à envisager d'accepter celle-ci si elle tenait toujours. S'il n'y avait toujours pas de contreparties, bien entendu. Elle fronça les sourcils et se tourna vers Andrew, de qui elle avait détourné son visage.

"Dis-moi, ta proposition tient toujours pour les cours de combat...? Je veux pas m'imposer, bien sûr..Mais si tu trouves le temps, enfin...j'y ai repensé et peut-être que je voudrais bien que tu m'apprennes...J'veux dire, on sait jamais ça pourrait servir...Mais si tu ne peux pas, c'est pas grave, je peux faire sans..."

Elle se tut, se sentant stupide de ne pas réussir à s'expliquer convenablement. Elle ferma les yeux un instant et soupira, agacée. Elle regarda Andrew, croisant son regard le temps d'une seconde avant de regarder dans les alentours de la tente, remarquant le t-shirt trempé par terre. Elle repoussa ses couvertures et se leva du lit, tirant sur son t-shirt en espérant cacher ses cicatrices, se sentant un peu ridicule en pyjama devant AJ. Elle posa le t-shirt sur la boîte pour qu'il sèche et se tourna vers le renégat, levant les yeux vers lui qui était pas mal plus grand qu'elle, ne sachant au début pas vraiment quoi dire.

"Merci beaucoup pour tout à l'heure. Promis, je dirai rien aux autres d'ailleurs. Et si tu veux rester un peu, quoiqu'ils sont probablement dehors à se demander ce que tu fiches dans ma tente, tu peux rester, j'ai pas vraiment sommeil."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Johnson

avatar

Nombre de messages : 1103
Age du perso : 29 ans
A Eden depuis : Toujours
Humeur : Hargneuse
Date d'inscription : 25/04/2008

• Log Book•
About Love:
Relationship:
Esprit de combativité:
200/100  (200/100)

MessageSujet: Re: A night for regrets?   Lun 19 Mai - 19:58

Un silence s’installa et ca ne put que mettre encore plus en gêne Andrew, il avait répondu à sa question avec honnêteté mais peut être qu’il n’aurait pas dû. Il était du genre franc et direct même quand les choses étaient aussi difficiles à prononcer que tout ce qui concernait sentiments et émotions. Mais là peut être qu’il avait fait une erreur, peut être qu’il l’avait blessé parce qu’elle s’attendait à tout autre chose… Dans ce cas, à quoi ? Il ne connaissait pas Vanille depuis une éternité mais il avait tout de même réussi à cerner sa personnalité –même si elle arrivait tout de même à le surprendre- et ne voyait pas, par conséquent quelque chose qui ait pu la vexer. Sa gêne l’empêchait peut être de voir objectivement la situation mais le noir aussi, sinon il aurait pu décelé son sourire et aurait été rassuré. Assez illogique pour quelqu’un qui se veut détacher des hommes et vivant en toute autarcie de relations quelqu’elles soient.

Elle reprit enfin la parole à son plus grand soulagement, il venait de lui annoncer, non de la meilleur manière, qu’il allait partir et ne s’attendit pas à ce genre de réponse, AJ pensait au contraire, qu’elle allait le laisser partir sans aucune objection. En effet lui voyait une objection indirecte dans ses propos, elle lui disait clairement que ca ne la dérangeait pas qu’il parte mais elle lui précisait aussi qu’elle n’était pas fatigué contrairement à ce qu’il avait dit plutôt. Un dilemme s’imposa à lui, rester alors que maintenant il venait de lui dire qu’il allait partir ou rester et passer pour un imbécile qui ne sait pas ce qu’il veut. Il avait déjà fait assez de gaffes pour ce soir. Y’a à peine une minute, qu’il n’arrivait même pas à se comporter sans montrer un quelconque signe de faiblesse et voilà qu’il se fait encore avoir lui même alors qu’il voulait simplement sortir de cette situation embarrassante. La vie est cruelle ce soir. C’était dans ces moments que la complexité de l’être humain s’imposait à lui et le déstabiliser, en espérant que cette fois –comme toutes les autres- ca n’en finisse pas avec la haine.

AJ s’était déjà retourné de trois quarts, s’apprêtant à partir vers la sortie de la tente et recommencer ce qu’il avait abandonner tout à l’heure pour la jeune femme : écouter les conversations. Pourtant une chose assez surprenante vint faire son apparition, Vanille prit la parole et il tourna donc la tête vers elle pour la regarder. Elle avait l’air aussi confuse que lui tout à l’heure, ca avait quelque chose de rassurant.
A la fin de sa demande, il arqua un sourcil avec un sourire amusé et à la fois surpris. C’est vrai que lors de leur première rencontre il lui avait proposé de l’aider à développer ses compétences de combat mais elle avait refusé lui disant clairement qu’elle était contre toutes formes de violence et il avait respecté cela sans pour autant le comprendre. Ce soir elle lui demandait si c’était toujours possible, qu’est ce qui avait pu la faire changer d’avis ?
Le jeune homme n’avait aucune raison de dire non et même aucune envie, la présence de Vanille était loin d’être dérangeante, ca l’occuperait un peu et peut être qu’accessoirement elle lui donnerait des informations. Chose dont il doutait après qu’elle lui avouait que Quentin ne connaissait sûrement pas son prénom. Il aura bien une autre chance !


Ma proposition vaut toujours, oui.

Une question vint pincer la curiosité d’Andrew mais il se contenta de la taire pour le moment, vue qu’il était maintenant sûr de la recroiser, il pourrait probablement lui poser par la suite. Là la jeune femme n’avait pas l’air au point avec elle même, son soupir agacé pouvait facilement passé pour un soupir désespéré, ce qui rendait sa question encore plus tentante.
Son regard fut attiré par les mouvements de son interlocutrice qui se levait, il la regarda, se demandant bien ce qu’elle faisait, il fut obligé de remarquer dans quelle tenue elle était et détourna le regard vers sa paroi préférée de la tente, en peu de temps, c’était carrément devenu une habitude. Depuis tout à l’heure elle se cachait sous sa couverture et maintenant elle s’en fichait presque, c’était troublant et surtout AJ devait tout faire pour pas que certaines idées lui viennent à l’esprit, la paroi était donc une merveilleuse idée.
Il fut finalement obligé de la regarder parce qu’elle lui adressa la parole, c’est sûr que contrairement à elle, quand il parlait avec quelqu’un il était obligé de regarder la personne dans les yeux. Bien sûr ses yeux ne se posèrent pas tout de suite sur les siens. En tout cas, sa réflexion lui remit bien les idées en place, entendre ce genre de chose le mettait un peu hors de lui. Ce qui se passait dehors était dehors, peu importe.
A nouveau il remarqua qu’elle lui précisa qu’elle n’avait pas sommeil, ce n’était pas pour ca qu’il se faisait déjà un film mais ca voulait peut être signifier qu’elle voulait qu’il reste.


Je me fou bien de ce qu’il pense, ce que je fais ne regarde que moi ! Si ca leur plaît d’imaginer des choses tant mieux pour eux, à moins que ca te dérange, toi ?

Il aurait bien voulu lui dire qu’il ne voulait plus entendre parler de tout à l’heure mais elle aurait pu le prendre mal surtout qu’elle venait de faire l’effort de le remercier. Puis en abordant encore le sujet, elle pourrait se poser d’autres questions et ca se serait retourner contre lui.

Ca ne me gêne pas de rester, c’est…

Andrew arrêta de parler, baissant les yeux vers le sol pendant quelques secondes, comment dire ca ? Il aimait dire les choses clairement mais pour se mettre encore une fois dans l’embarras, il valait mieux s’en passer. Il essaya donc se rattraper, gardant son air aussi sûr que tout à l’heure, pas question de le perdre cette fois.

Je voulais pas t'embêter plus longtemps c’est tout. Sinon dis moi pourquoi t’as changé d’avis à propos du combat ?

Voilà la question qui lui trottait dans la tête depuis tout à l’heure et il avait trouver la bonne opportunité pour lui poser. C’est vrai, pourquoi changer d’avis d’un coup ? Peut être parce qu’elle n’avait pas vraiment confiance en lui au départ et qu’il avait prouvé qu’il n’était pas aussi salaud que certain.
Il lâcha un sourire amusé avant de lui dire :


Me dis pas que c’est pour enfin réussir à m’avoir avec ton couteau ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A night for regrets?   Mar 20 Mai - 6:34

Il avait arqué les sourcils et avait eu l'air plutôt surpris par sa demande, en fait elle aussi aurait probablement été surprise à sa place, mais elle avait vraiment envie de savoir s'il accepterait. Après tout, si elle pouvait passer un peu de temps en compagnie de quelqu'un (qui l'aimait bien en plus, c'était encore mieux!), elle était prête à oser demander une faveur. Lorsque Andrew lui dit que l'offre tenait toujours, elle eut beaucoup de peine à effacer le sourire radieux qui s'était imprimé sur son visage. Comme un enfant à Noël, en fait, mais elle n'était plus une enfant et ce n'était probablement pas Noël. Elle se mordit la lèvre inférieure, tout à fait heureuse, puis baissa la tête, un petit peu mal à l'aise. Tout le malaise qu'elle ressentait à son égard s'était effacé, soudainement tout ce qui comptait était le fait qu'Andrew avait accepté de lui donner des leçons de combat au couteau. C'était depuis longtemps la première fois qu'on s'engageait dans quelque chose avec elle. La dernière personne avec qui elle s'était battue était Ethan. Elle eut quelques secondes de pensées pour lui et en quelques secondes, son regard s'assombrit. Elle était triste, à présent. Elle cacha son visage d'Andrew, ne voulait pas qu'il la voit dans cet état radicalement différent des quelques secondes précédentes, et fixa la toile au fond de la tente, près d'une lanterne au gaz qu'elle avait allumé. Vanille laissa les dernières visions d'Ethan s'effacer de son esprit, elle revint à Andrew et le regarda, la peau rougie mais pas par des pleurs, plutôt par la gêne de ce qu'elle avait fait. Elle ferma les yeux et se sentit une nouvelle fois un peu mal avant de tenter de regarder Andrew dans les yeux, mais le regard de celui-ci semblait dévier sur elle certes, mais n'importe où ailleurs que ses yeux. Elle eut le réflexe de tirer un peu plus sur le t-shirt si usé qu'il en devenait transparant mais si ample qu'elle pouvait en tirant dessus le mettre jusqu'au bas des cuisses, suffisament bas pour qu'il ne voie pas trop les marques entre ses jambes. Elle en avait honte et préférait ne pas se montrer à découvert, particulièrement devant un homme presque inconnu qui s'était immiscé dans sa tente.

Il lui fit une reproche, semblant furieux de voir qu'elle craignait que les gens dehors s'imaginent des choses qui pourraient salir la réputation du renégat, ou au contraire la blanchir. Elle se doutait bien que certains des hommes dehors devaient se l'imaginer de temps à autres dans une situation bien différente qu'ils avaient l'habitude de la voir et certainement que le fait qu'AJ soit entré dans sa tente et n'en soit toujours pas ressorti allait jouer pour lui...et contre elle. Si on le questionnerait sur ce qu'il était allé faire dans sa tente, on lui demanderait certainement des faveurs peu flatteuses. Elle cligna des yeux et soupira, hochant négativement la tête à sa question après avoir imaginé les options qui se présenteraient lorsqu'il sortirait de la tente. Vanille ouvrit la bouche pour répliquer quelque chose, prenant la parole d'une voix douce et un peu craintive.


"Je me fiche bien qu'ils parlent entre eux, tu sais. En fait, j'ai simplement pas envie qu'on vienne me poser des questions indiscrètes. J'aime pas vraiment les ragots, mais j'aime encore moins qu'on me confonde avec une de ces filles qu'ils raccompagnent dans leurs tentes.."

Il reprit la parole mais pour un très court moment. Il allait lui expliquer qu'il n'était pas gêné de rester, et il s'arrêta là sans donner d'explications, semblait soudainement embarassé et surtout semblant ne pas savoir quoi lui répondre. Il baissa les yeux mais son moment d'hésitation fut court, puisqu'il revint en force, lui demandant avec un contrôle que Vanille enviait, n'étant pas capable de l'obtenir. À sa question, elle rougit, embarassée, et son teint ne se changea pas lorsqu'il lui demanda pourquoi elle avait soudainement changé d'avis à propos de son envie de prendre des leçons de combat. Elle se sentait soudainement plutôt stupide, car elle ne savait pas non plus pourquoi elle voulait les prendre. Elle regarda Andrew, honteuse de ne pas trouver de réponse à sa question, cherchant peut-être celle-ci dans le regard de l'homme. Elle gardait donc le silence, le regardant, détournant le regard à chaque seconde mais le ramenant toujours à lui. Elle avait prit entre ses doigts une mèche de cheveux et le reste de ceux-ci coulait dans son dos et sur son épaule, sans qu'elle ne cherche à les replacer. Elle ferma les yeux et soupira, regardant ensuite à nouveau Andrew qui prit la parole, lui souriant, amusé. Elle était rassurée, il tentait en fait de la tester probablement par sa question. Il lui demanda -à la blague, elle supposait- si c'était pour pouvoir finir par faire ce qu'elle n'avait pas été capable de faire la première fois. La jeune fille sourit, doucement, un peu timidement, puis lui répondit, un peu amusée et détendue parce qu'elle n'avait pas à lui donner de réponse réelle:

"Bah en fait, je pensais pas à ça mais maintenant que tu en parles, ce n'est pas une trop mauvaise idée..."

Elle frissonna, trouvant soudainement la nuit plutôt fraîche malgré qu'elle était à l'abris dans sa tente. Elle retourna vers sa boîte et s'y pencha, se retrouvant dos à Andrew. Elle chercha pendant un moment avant de trouver une petite veste en laine pourpre qu'elle revêtit pardessus son pyjama tout en se retournant vers le renégat. Elle le détailla de haut en bas, puis repensa à l'offre des cours. Elle fronça les sourcils, voulant être certaine de ne pas se faire avoir dans toute cette histoire.

"Heu..Pour les cours, c'est toujours sans contrepartie? Parce que j'ai pas vraiment envie de m'embarquer dans des trucs trop compliqués à gérer pour moi, tu sais...Et si tu comptes faire payer les cours de quelconque façon, je préfère renoncer."

Elle baissa les yeux, un peu gênée, et se croisa les bras, enfouissant ses mains dans les manches de la veste. Voulait-elle réellement des cours où était-ce simplement une tactique pour ne pas être seule? C'était peut-être un fond des deux, en fait, parce qu'elle commençait à s'accrocher au doux rêve de peut-être se trouver une utilité au clan. Vivre sa vie de son propre côté, sans ne rien attendre de Sven, car elle se doutait qu'elle attendrait longtemps avant qu'il ne change d'attitude. Le fait de penser qu'elle en était rendue au point de vouloir se battre et tuer pour se faire apprécier l'horrifiait, mais elle ne pouvait rien faire d'autre, mis à part s'isoler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Johnson

avatar

Nombre de messages : 1103
Age du perso : 29 ans
A Eden depuis : Toujours
Humeur : Hargneuse
Date d'inscription : 25/04/2008

• Log Book•
About Love:
Relationship:
Esprit de combativité:
200/100  (200/100)

MessageSujet: Re: A night for regrets?   Mar 20 Mai - 13:27

Le comportement de son interlocutrice le surpris, c’était la première fois qu’il la voyait avec un sourire pareil, bien sûr, comme toute bonne chose ca avait une fin, même s’il n’avait pas vu les traits de son visage, il se doutait que quelque chose d’autre n’allait pas. Peut être qu’elle avait réagit ce qu’elle venait d’accepter ou c’était dû à autre chose. Peu importe, si elle avait quelque chose à lui dire, elle le ferait, il ne pouvait pas tenter de découvrir tous les mystères qu'elle cachait, en plus ce n'était pas son genre de s'intéressé à l'état d'âme des gens.

La première réponse de la jeune femme ne le surpris pas vraiment, il était facile de s’imaginer ce qui pouvait se passer lorsque deux renégats de sexe opposé allaient dans une tente et généralement l’imagination n’en était plus vraiment. Il n’aurait pas été jusqu’à dire qu’ici les femmes étaient plus facile mais juste qu’il y’avait moins de contrainte de relation, enfin c ‘est ce qu’il avait remarqué. Un point en plus pour le camp des renégats et donc un en moins pour Eden. Valait mieux ne pas repenser à sa dernière relation dans la cité, il se serait sûrement énervé tout seul.
Andrew acquiesça d’un mouvement de tête, pour bien lui montrer qu’il comprenait. De toute façon une fois dehors, il ne s’amuserait pas à aller répondre aux pseudo-ragots qu’il pourrait y’avoir, ca n’avait pas d’importance du moment qu’on ne le provoquait pas.

La jeune femme eu du mal à trouver une explication au fait qu’elle voulait finalement apprendre le combat, c’était plutôt inquiétant de voir qu’elle n’avait pas la réponse elle-même. Vu leur proximité, cette fois il n’eu aucun mal à voir qu’elle rougissait, elle prit sa mèche entre ses doigts, chose qu’elle faisait à chaque fois qu’une question ou une situation la dérangé. Avait elle quelque chose à cacher ? Il s’était peut être passer quelque chose entre les deux moments où ils s’étaient vu et AJ n’en avait pas connaissance, c’était peut être cet événement qui lui avait fait changé d’avis…
Il entendit enfin la réponse de Vanille et sourit, levant les yeux au ciel amusé, ce n’était pas la réponse qu’il voulait mais au moins elle plaisantait avec lui, c’était déjà ca de gagner. S’ils comptaient s’entraîner ensemble, Andrew ne se voyait pas rester coincer pendant ses heures, même si c’était sérieux, ca ne pouvait faire de mal à personne de plaisanter.


Je m’en doutais…

Il fit mine d’être désespéré comme résigner à son destin, celui où Vanille allait le massacrer avec un couteau avant de relever la tête pour la regarder. Problème, elle n’était plus en face de lui mais entrain de chercher quelque chose dans son coffre. Malgré la longueur de son tee-shirt, son regard fut attiré par son entre jambe, non pas par arrière pensé, juste que c’était la première chose qu’il avait vu lorsqu’il avait levé la tête et surtout ses yeux avait remarqué des imperfections au niveau de son entre jambe. Il aurait bien voulu se rapprocher pour voir de quoi il s’agissait mais n’en pris pas la peine, il connaissait ca, c’était simplement des cicatrices. Lorsqu’il vu ce qui s’imposait à lui, il détourna le regard sur le coté, fronçant les sourcils et laissant remonter la colère qu’il avait en lui.
Andrew côtoyait ces cicatrices tous les jours, il en avait sur tout le haut de son corps, bien sûr la jeune femme les avait à un endroit qui le laissait s’imaginer des choses encore plus affreuses. Il ne pouvait pas se sortir de la tête certaines images de son passé, ce qui l’avait conduit aux orphelinat et le mauvais traitement auquel il avait le droit, ses poings se serrèrent par réflexe pendant que l’homme ne pensait qu’à se venger et aussi à se calmer, Vanille ne comprendrait pas son changement d’état soudain et il ne voulait pas qu’elle le comprenne.

La jeune femme revint enfin en face de lui et il garda le regard rivé sur le coté pendant un court moment avant de revenir à elle sans pouvoir détendre les traits de son visage. Il s’attendait à ce que sa réflexion lui change les idées mais tout l’inverse se produisit…
AJ resta à la regarder avec un regard noir, comment pouvait elle penser ca ? Comment osait elle ? Alors qu’il n’avait rien fait, il avait essayé de bien se comporter pour une fois et voilà ce qu’elle lui posait comme question ! Il ne voulait même pas répondre à ca voulant tout envoyer balader et se tirer d’ici. Ce qu’il avait vu avant n’arrangeait pas les choses sur le comportement du jeune homme mais son impulsivité était plus forte que tout.


Crois moi que si j’avais voulu te faire payer une contre-partie ou profiter de toi…

Andrew s’approcha d’elle d’un air presque menaçant, les poings serrés, il n’allait pas la frapper, juste que son énergie avait besoin de se canaliser dans une activité physique aussi légère soit elle. Il aurait voulu que n'importe qui d'autre soit en face de lui/
Il se planta devant elle, prit son menton dans une main pour qu’elle relève la tête vers lui et ne détourne pas le regard que ce soit une seule seconde.


Je l’aurais fait ce soir, je ne me serrais pas gêner !
… Ne redis plus jamais ce genre de chose !


Il lâcha son menton et s’écarta d’elle pour se diriger vers la sortie, il voulait partir loin et surtout être seul. A ce moment, elle aurait pu lui fournir n’importe quelle explication qu’il ne l’aurait pas compris et n’aurait pas voulu la comprendre.
AJ se retourna vers elle juste avant de sortir.


Demain à la tombée de la nuit, à ma tente…A moins que t’ais peur que j’abuse de toi…

L’homme lui assena un dernier regard noir avant de sortir de la tente pour rejoindre la sienne tout en s’allumant une cigarette, se fichant bien de ce qu’il était venu faire ce soir. Il n’aurait voulu qu’une chose, qu’un homme ait l’audace de venir lui faire une réflexion sur sa présence dans la tente de Vanille et de se battre avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A night for regrets?   Mer 21 Mai - 4:58

Lorsqu'Andrew prit un air dramatique à sa réponse et au fait qu'elle allait l'exterminer au couteau, Vanille souriait toujours, heureuse pour une rare fois depuis longtemps. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas osé se comporter comme une enfant, ou tout simplement où elle n'avait pas voulu blaguer et s'amuser. Elle aurait bien continué le jeu si ce n'avait pas été de l'air trop frais qui l'avait fait se rendre jusqu'à la boîte où elle avait pris sa veste pour la revêtir. La jeune fille avait pris son temps avant de se retourner vers lui et son regard l'avait terrifiée au premier coup d'oeil. Il semblait furieux. Qu'avait-elle fait de mal pour qu'il la regarde ainsi? Lorsqu'elle osa lui dire finalement, se sentant un peu mal, que s'il comptait lui faire repayer de quelconque façon il pouvait laisser tomber, il sembla le prendre très mal, ce qui rendit Vanille encore plus mal à l'aise qu'elle ne l'était déjà. Si quelques instants auparavant elle était encore heureuse et joyeuse en sa compagnie, maintenant AJ la terrorisait. Cette façon de la regarder, cette colère qui se devinait dans ses yeux. Elle se rappelait de son père, qui lui aussi lui avait lancé ce genre de regards. Elle baissa les yeux, mais n'y arriva pas très longtemps puisqu'Andrew se rapprocha d'elle, la faisant paniquer de nouveau.

Elle ne voulait pas qu'il lui fasse mal. Qu'il fasse ce qu'il avait envie d'elle, mais qu'il ne lui fasse pas mal. C'était tout ce qu'elle voulait, à présent, lorsqu'il la regardait dûrement. Il prit finalement la parole, mais elle était tout de même craintive. Il ne voulait pas abuser d'elle ni ne lui faire payer un montant plus ou moins 'naturel' pour les cours? Pourquoi agissait-il ainsi, alors? Il lui prit le menton pour qu'elle le regarde dans les yeux. Elle qui détestait tant regarder les gens dans les yeux. Elle devint rouge, honteuse, gênée. Pourquoi devait-elle le laisser faire? Parce qu'elle n'osait pas se débattre, sachant que les choses ne seraient alors que pires. Il pouvait la frapper de son autre poing et se mettre à beugler et à lui donner des coups de pieds, peut-être, comme son père avait fait une fois avec elle. Elle frissonna de terreur et resserra les cuisses, essayant tant bien que mal d'étirer le chandail pour qu'il cache celles-ci au complet. Sans succès.

Elle commençait à avoir mal à la nuque, à le regarder aussi inclinée. Comme elle se sentait mal à l'aise d'avoir osé lui dire ça, maintenant. Il reprit une nouvelle fois la parole, disant que s'il aurait voulu le faire, il ne s'en serait déjà pas privé. Il la mit en garde de ne plus jamais dire non plus ce genre de choses. Le message était passé, elle allait s'en souvenir. Elle détestait les disputes et la jeune fille commençait à être de plus en plus nerveuse, tremblante, n'arrivant pas à s'exprimer et à lui dire qu'elle avait compris. Il la repoussa et s'éloigna d'elle, se dirigeant vers la sortie de la tente. Elle se sentait à présent terriblement mal, sachant qu'elle venait probablement de faire la pire erreur et qu'il lui dirait d'oublier les cours à présent. Andrew prit un pan de l'ouverture et alors qu'il s'apprêtait de sortir, il lui dit de venir le voir à sa tente à la tombée de la nuit, le lendemain. Il lui lança ensuite une pique, sans doute parce qu'il savait qu'elle ne se sentirait que très coupable, et elle baissa les yeux. Il la regarda ensuite d'un regard noir mais elle ne l'avait pas vu, s'étant déjà réfugiée dans son lit. Elle prit la couverture et s'y emmitoufla, toujours nerveuse par la colère qu'elle avait vu dans le regard d'Andrew. Les larmes brouillèrent son regard et se mirent à couler sur ses joues. Sanglottant à chaudes larmes à présent, elle resta une longue heure ainsi blottie dans son lit à paniquer et à avoir peur de tout et de rien. Elle irait s'expliquer à Andrew le lendemain soir, comme prévu.


[TOPIC TERMINÉ ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A night for regrets?   

Revenir en haut Aller en bas
 
A night for regrets?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eden, A New Beginning :: • Outside • :: Camp des Renégats-
Sauter vers: